28 février 2006

Histoires de retour

Ça ne m'étais jamais arrivé avant. Mes retour de voyages se font habituellement très bien avec un retour à la routine sans effort. Mais pas cette fois! Ouf! Je commence à peine à retrouver mon "beat"!Peut-être parce que c'est le premier voyage avec un bébé...

Nous sommes donc arrivés à Montréal Samedi le 18 février... mais nous étions parti de l'Amérique du Sud le Jeudi 16 février. Oui oui... deux jours de voyagement pour revenir!

Notre vol partait de Montevideo, Uruguay, à 20h10. Nous sommes donc parti vers 17h (14h notre heure de Montréal) pour l'aéroport: 2 voitures, 2 valises, 2 sacs de bord, 3 cousines, 2 tantes, une grand-maman, un ami de la famille, un bébé et une maman voyageuse.

L'enregistrement des bagages prend une éternité... ils fouillent chaque bagages minutieusement. Moi qui avait pris une après-midi complète pour faire les valises pour m'assurer que toutes les choses fragiles étaient bien protégées... j'ai dû refaire les valises presque au complet sur une petite table de fouille avec plein de spectateurs... Une fois terminé, j'ai fait envelopper mes deux valises (qui sont en fait des sacs en toile qui ressemblent à des sacs d'hockey mais plus petit, avec des roues et une poigné pour tirer comme une valise) avec un plastique bleu qui ressemblent à du papier saran. Je n'avais pas de cadenas, et comme le tissu d'un des sacs allait bientôt lâcher, je les ai protégée de cette façon. Quand mes valises sont finalement arrivées à Montréal, elles étaient dans les même état que je les avaient laissé.

Pour le chemin du retour j'ai modifiée ma façon de voyager. Je suis partie avec la poussette, le siège d'auto, le sac de couches et un sac à dos. J'ai mis le coussin d'allaitement dans la valise car je ne m'en suis pas servi et j'ai laissée mon sac à main à ma mère qui revenait quelques jours après moi. C'était plus léger de cette façon!

Voici une photo du voyage à l'aller:

hpim4227

La seule différence pour le retour, c'est que je n'ai pas le coussin d'allaitement sur le dessus et mon sac à main n'est pas dans la poussette non plus (on ne le voit pas sur la photo). Sinon, c'est de ça que j'avais l'air partout où j'allais! J'étais bien car j'avais les deux mains libres pour pousser la poussette.

Nous avons embrassés tout le monde, bébé à reçu plein de calins et de bisoux et nous sommes parti pour Montréal. Passer la sécurité avec bébé à quand même bien été. Passe le sac à couche dans la machine, passe mon sac à dos, déclipe le siège d'auto de la poussette, plie la poussette et la faire passer dans la machine, elle est trop grosse et ne passe pas alors il lui font faire le tour, passe le siège d'auto dans la machine, je prends bébé dans mes bras et on passe la machine ensemble.  Ouf! Rien n'a "biper"! De l'autre côté de la machine, remet tout en place!

J'attends patienment à côté de la porte d'embarquement pour qu'on m'appelle et qu'on m'assigne un siège. C'est ça voyager "standby", on ne sait pas jusqu'à la dernière minute si on a un siège sur le vol ou pas. Puis, la dame arrive gentillement avec ma carte d'embarquement... et celle de bébé! Youpi! J'ai un siège aussi pour son siège d'auto!

Vol de 30 minute pour Buenos Aires en Argentine sans problème. Arrivé en Argentine, tous les passagers qui sont en transit vers les États-Unis (moi) doivent passer un point de fouille et attendre dans l'aire de transit où se trouvent un café, la boutique hors-taxes et autres magasins, ainsi que les portes d'embarquements. Je refais donc le même manège qu'avant, mais cette fois, puisque bébé dort paisiblement dans sa cocotte, on me permet de le laisser dedant sans le réveiller... je fais un beau sourrire et dit un beau grand merci!

Il est maintenant 21h, et je n'ai pas mangée depuis l'heure du midi. Nous avons 2 heures d'attente avant le déprt du vol. Affamée, je m'installe donc avec bébé qui dort dans sa poussette au petit café dans l'aire de transit et me commande une belle grosse salade au thon. J'aurais dû la prendre en photo tellement elle était belle, mais je n'y ai pas pensé. Je savais qu'un repas nous attendais durant le vol, alors je ne voulais pas trop manger quand même! Je profite du reste du temps pour changer bébé et magasiner un peu... en fait j'ai juste "yeuté" parce que je n'avais plus de place dans mes sacs de bord!

Puis l'embarquement.... j'attends encore gentillement à côté de la porte en espérant être appellée, sinon c'est une nuit à l'hôtel à Buenos Aires que je me paye avec bébé puisqu'il y a un vol par jour pour le retour.

Charles-Eliott est réveillé depuis quelque temps et je reconnais ses signes de faim. J'avais prévu le coups alors je lui donne son biberon bien installé dans sa cocotte. Puis on m'appelle! Vite au comptoir... pousse la poussette avec bébé qui boit... j'avais installée le biberon sur des doudous pour que le biberon ne tombe pas si je lâchais... ouf!

On m'assigne un siège de l'allé dans la section du milieu, avec les deux autres sièges... vides! Youppi! J'ai donc 3 sièges pour ce long vol de 10h30!!! Même scénario que l'aller!! Je suis si heureuse!!

Arrivée à la porte de l'avion, je m'accroche mon sac à dos dans le dos, je déclipe le siège d'auto de la poussette, je ferme la poussette, prend le sac à couche sur une épaule et le siège d'auto dans l'autre main. Jje laisse la poussette à côté de la porte de l'avions et la compagnie d'aviation me la remet au même endroit à l'arrivée, ce qui me permet de me promener dans l'aéroport plus facilement. (J'ai enlevée le biberon à bébé pour ne pas le perdre mais avec tous les mouvements il a oublié qu'il avait faim!)

Je m'installe donc dans ma rangée... siège de bébé sur le siège de l'allée gauche, mes deux sacs sous les sièges avant et moi dans le siège du milieu. Quel bonheur! Pendant que le reste de l'avion de remplissait, moi j'étais bien assise et je continuais donc le boire de bébé!

Après son boire, je lui ai changée la couche et l'ai mis dans un pyjama confortable pour passer la nuit. Il s'endormit aussitôt dans son siège avec sa suce et sa doudou... jusqu'à 30 minutes avant l'attérissage, 10 heures plus tard!! Faut croire que les ronronnement de l'avion font leur effet car il a dormi de cette façon sur TOUS les vols! J'ai donc écouté deux films, souper tranquillement et déjeuner aussi tranquillement. Une vrai petite merveille mon garçon!

hpim4226

Durant la nuit, je l'avais changée de position car je trouvais que 10h dans son siège d'auto... c'était long un peu!Je l'ai donc couchée sur le dos sur le siège bien enroulé dans la doudou.

Le vol est arrivé à 6h35AM à Washington (mais il est 9h35 pour nous...). Mon prochain vol pour Montréal est à 8h30, donc j'ai deux heures pour passer les douanes américaines, règler mes bagages qui sont en correspondances, et me rendre à ma barrière, en espérant toujours d'avoir un siège sur le vol pour Montréal.

Je passe donc les douanes sans problème car j'avais toute la documentation qu'il faut lorsqu'on voyage avec un enfant dont l'autre parent n'est pas là.

Je suis découragée!!!! J'avais continuer mon texte ce matin pendant que bébé dormait... mais je ne sais pas ce qui est arrivé mais l'ordi n'a pas suavegardé comme je l'ai demandé... j'ai envie de pleurer!!

Je ne vais pas tout réécrire car c'est long... très long...

Je vais simplement vous dire que j'ai fini par arriver à Montréal après deux jours de voyagement, une nuit à l'hôtel avec ti-pou, un changement d'aéroport à Washington, des annulations de vols à cause des vents forts à Montréal, et plein de bons souvenir avec mon tit-homme.

Je vais donc de ce pas remplir un nouvel album photo pour partager les images des mes vacances avec vous.

Posté par SilvanaYUL à 09:13 - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur Histoires de retour

  • Je te trouve très courageuse d'avoir voyagé avec un bébé si jeune. Deux jours de voyage pour le retour !!

    Posté par Mijo, 28 février 2006 à 14:33 | | Répondre
Nouveau commentaire