12 mars 2006

Cabane à sucre

C'est à l'occasion de l'anniversaire de Richard que nous sommes parti samedi soir en direction de la Cabane à sucre Constantin. Nancy avait préparée un "surprise party" à son mari et donc, famille et amis se sont déplacés pour célébrer avec lui son 50e anniversaire.

hpim47761Nous sommes arrivé à la cabane à sucre un peu à l'avance et donc, avec la température clémente qu'il faisait samedi, nous avons pu nous promener un peu dehors et prendre un peu d'air frais.

Vous remarquerez une cabane de bois en arrière plan de la photo. C'est LÀ que se passait mon activité préférée... la tire!!!

Quel délice pour les papilles gustatives! Juste d'y penser j'en salive! J'ADORE de la tire d'érable!

Pour mes amies française qui ne savent peut-être pas ce que c'est de la tire, voici un lien qui l'explique accompagné de photos (Je n'avais pas ma caméra avec moi au moment de manger ma tire... et de toute façon, j'avais les doigts un peu trop collants!).

Nous avons passé une belle soirée car nous avons vue des amis de longue date que nous n'avions pas vu depuis un p'tit bout de temps.

Par contre, je mets un bémol sur la cabane à sucre choisi... ou plutôt, et surtout, ce qu'est devenu le rituel de cabane à sucre d'aujourd'hui.

Je me souviens quand j'étais enfant et nous allions à la cabane à sucre. La "cabane" était réellement une vielle cabane dans laquelle le sirop se faisait et nous pouvions assister au processus. Les gens de la place nous faisaient visiter les lieux, souvent en calèche tirée par des chevaux, pour voir tous les arbres et les sceaux accrochés à chaque arbres pour recueillir la sève. Ils nous expliquaient ensuite comment cette sève était tranformée en sirop d'érable qu'on aime tant. Dans la salle à manger se trouvaient de longues tables ou nous pouvions étendre toutes nos choses et y rester pour un p'tit bout. Il me semble qu'on n'étaient pas tassés comme des sardines... et pressés de manger pour que la prochaine tablée puisse manger!

Je me souviens de jouer dehors dans la neige, de tomber dans des flaques de "bouette", de faire sècher mes mitaines mouillées sur le bord du foyer et de nous réchauffer la pense avec un bon chocolat chaud. Je me souviens de courir d'érable en érable pour goûter à la sève directement de l'arbre et de comparer les sceaux pour savoir lequel avait plus de sève. Je me souviens aussi que la nourriture était délicieusement goûteuse et qu'on en voulait toujours plus! Ce n'était malheureusement pas le cas samedi soir où les patates bouillies étaient fades, les oeufs en omelette étaient insipides et le reste semblait simplement neutre.

Pour en revenir de notre sorti de samedi soir, j'étais donc un peu décue de voir ce qu'est maintenant l'expérience de la cabane à sucre...

hpim4783

Lorsque nous sommes arrivé, le stationnement était déjà bondé... et le stationnement est grand... Nous sommes entré par la porte principale qui était elle aussi, bondée de monde. Le monsieur à l'entrée nous a donc informé que tous les groupes étaient mis dans la grande salle en attendant d'être appelé pour le souper. Nous avons donc parcouru cette salle, à travers une quantité impressionnante de personnes et surplombés par une musique disco diablement forte à la recherche de nos amis. Puisque nous n'y voyons personne (nous les avons rencontré par la suite), nous sommes donc aller prendre une marche à l'extérieur pour visiter les lieux (d'où la photo montrée plus haut).

hpim4780Nous avons marché jusqu'à la cabane à tire située à l'arrière en espérant profiter du paysage. Je cherchais les fameux sceaux à sève pour prendre ti-pou en photo à sa première sortie à la cabane à sucre. Quel désapointement lorsque nous avons découvert que les traditionnels sceaux étaient maintenant remplacés par des tuyaux inter-connectés et plus "performant" qui dirige la scève directement dans la cabane.

Si vous observez de plus près, vous verrez des fils bleus, qui sont en fait, ces fameux tuyaux... Quelle déception de ne plus voir les sceaux si typique des cabanes à sucre québécoises.

Ma soirée était quand même réussie puisque j'ai pu voir des gens que j'aime bien et que je n'avais pas vu depuis longtemps, j'ai passée une belle soirée accompagnée de ma maman, de mon frère et de ti-pou et je me suis délèchée les doigts avec la tire sur bâton.

Mais.... la prochaine fois que j'irais à la cabane à sucre, je vais m'assurer que c'est une petite cabane à sucre qui n'est pas super commercialisée, et un peu plus typique pour pouvoir profiter des plaisirs d'antan.

Posté par SilvanaYUL à 23:49 - - Commentaires [4] - Permalien [#]


Commentaires sur Cabane à sucre

  • Merci de penser à tes amies françaises pour nous expliquer ce grand mystère de la tire !! Effectivement, pas de ça chez nous.
    Pourtant ça m'a l'air bien sympa à vivre, du moins, comme tu l'as vécu dans tes souvenirs d'enfance. J'attends avec impatience ton reportage dans une cabane moins commerciale et plus typique. Mais déjà merci, ça semble déjà tellement exotique pour nous.

    Posté par Mijo, 14 mars 2006 à 04:45 | | Répondre
  • Mijo, j'ai demandée au gentil garçon qui nous servait la tire comment elle était fait au juste. J'aimerais bien pouvoir reproduire cette activité à la maison... Il m'a dit que c'est le sirop d'érable qui est bouilli à une température de 238 degrés (je n'ai pas pensée à demander si c'était en C ou en F...). Lorsqu'il atteint cette température, il est simplement versé sur la neige. On y roule un petit bâton de bois pour bien enroulé la tire autour du bâton et on le mange ocmme un "popsicle".

    Puisqu'à la maison c'est difficile de savoir le degres de bulition, il m'a dit simplement de faire bouillir le sirop à petit bouillons. Lorsque les petits bouillons apparaissent, c'est prêt à être versé sur la neige!

    Reste à faire le test à la maison! Je t'en donnerais des nouvelles l'année prochaine! (car c'est pas vrai que je vais faire ça en appartement!)

    Posté par Silvana, 14 mars 2006 à 09:09 | | Répondre
  • Je penses comme toi: rien de mieux qu'une vraie cabane à sucre à l'ancienne.

    Il en reste encore en région. Et j'y vais faire mon tour de temps à autre, à chaque année.C'est si bon!

    Posté par Anne (Gerdel), 16 mars 2006 à 18:24 | | Répondre
  • Je penses comme toi: rien de mieux qu'une vraie cabane à sucre à l'ancienne.

    Il en reste encore en région. Et j'y vais faire mon tour de temps à autre, à chaque année.C'est si bon!

    Posté par Anne (Gerdel), 16 mars 2006 à 18:25 | | Répondre
Nouveau commentaire